Roulettes et Sac  dos, une globe-trotteuse en fauteuil roulant

Transport corse et fauteuil roulant : le drame8

À tout voyage son lot d’imprévus. Ces moments font d’ailleurs souvent parti du charme du voyage. On accuse le coup sur le moment, et on en rit de bon coeur quelques semaines plus tard. Un mois est passé depuis mon “imprévu”, et je n’en rie toujours pas. Je ne suis pas sûre de réussir à en rire un jour en réalité.

Le mois de mai s’annonçait divinement bien ! Après une première régate en MiniJi dans le Golfe du Morbihan (peu concluante, je dois bien l’avouer), et un séjour incroyable au Refuge du Sotré, je partais en Corse ! Au programme : le Salon des blogueurs voyage où je donnais une conférence sur l’handivoyage, et un road-trip dans le sud de l’île avec ma chère Corinne. Ensuite, il était question d’une vadrouille dans le sud-ouest de la France, pour faire un coucou à mes Toulousains préférés, avant de remonter tranquillement vers ma Bourgogne, puis en Bretagne. Le mois était chargé, intense même. J’allais dévorer l’asphalte. Mais rien ne s’est passé comme prévu.

Après mon super séjour dans les Vosges, j’ai donc pris la route pour Toulon, prendre le ferry. J’avais un co-voitureur avec moi, le trajet était sympa, on discutait…voyage ! Mais voilà, c’était le 1er mai. Un jour férié synonyme d’affluence sur les routes, alors j’ai ralentis le pas. Et puis, une première voiture a pilé devant moi. Une deuxième aussi. J’ai fait de même, sans réussir à les éviter. C’est le choc. Les trois voitures se retrouvent immobilisées sur la voie de gauche, sur l’autoroute. Tout le monde va bien, mais Titine a le côté avant droit bien amoché. Impossible de rouler. Le voyage avec Titine s’arrête là. Point. Fini. Over.

Alors que je suis encore sonnée, je dois prendre une décision : poursuivre ou non mon périple. Aller ou non en Corse. Que faire ? Comment faire surtout ? En préparant mon voyage sur l’île de beauté, j’avais bien compris que je rencontrerais des soucis d’accessibilité sur place. Amener ma voiture avec moi, c’était contourner certains de ces problèmes. Les bus traversant l’île ne roulaient pas encore en ce début mai, et de toute façon, ils ne sont pas adaptés. Est-ce qu’il y avait des voitures de location adaptées sur l’île ? Non plus… La personne de l’assistance auto qui m’a prise en charge après l’accident me l’a confirmé. J’avais l’impression d’être replongé dans l’enfer des transports, comme lors de mon voyage en Guadeloupe… Là-bas non plus il n’y a ni bus, ni voitures de location adaptées. Mais il y a au moins Sabrina et son camion aménagé. Mais quand même, la Corse, ce n’est pas si loin du continent ! Il devait bien exister quelque chose sur place ! Alors, je prends la décision de partir en Corse, avec mes roulettes.

Pendant le Salon des blogueurs voyage, la solidarité et l’entraide ont été au rendez-vous. Xavier Berthier (l’organisateur), l’Office du Tourisme d’Ajaccio, les blogueuses et blogueurs, les partenaires du salon… Ils ont tous été là quand il le fallait. J’ai toujours eu de grands sourires pour me pousser dans le fauteuil roulant manuel, loué pour l’occasion (plus facile à faire rentrer dans des soutes de bus que mon engin). J’ai également toujours eu des bras musclés pour me porter quand il le fallait. Un grand merci à eux, vraiment.

Si tout c’était bien déroulé au Salon, qu’advenait-il de notre road-trip dans le sud de l’île ? Le préparer nous avait pris du temps, et nous avions des engagements ici et là. On y tenait à ce voyage ! Mais le constat est alarmant : en fauteuil roulant, on peut difficilement se déplacer en Corse ! C’est terrible ! Et comme pour la Guadeloupe, je me pose toujours cette même question : comment ça se fait qu’il n’y ait pas quelqu’un d’un peu plus malin que la moyenne, pour proposer des voitures de location adaptées ?! Oui je parle business là ! Mais imaginez un peu, ça pourrait profiter à tout le monde ! Mamie, par exemple, elle serait bien contente qu’on vienne la chercher avec son engin à roulettes pour déjeuner le dimanche midi ! Et l’handivoyageur, lui aussi il serait bien content d’avoir une voiture adaptée à la sortie de l’aéroport. Ça en devient aberrant tellement c’est logique ! Faut se réveiller là !

©Corinne Stoppelli

©Corinne Stoppelli

Mais en attendant qu’une personne ait cette super idée (allez-y je vous la donne ! c’est cadeau !) et/ou que les collectivités se penchent sérieusement sur la question, je vais malgré tout vous donner LA solution. Car si on a pu finalement le faire notre road-trip, c’est grâce à l’Office de Tourisme d’Ajaccio, qui nous a mis en contact avec l’APF Corse Sud ! L’APF Corse Sud dispose en effet d’un Kangoo, avec une rampe à l’arrière pour embarquer un fauteuil roulant, une boite automatique, les commandes au volant, et depuis ma venue, une boule sur le volant. Pour pouvoir utiliser cette voiture, il faut régler une adhésion à l’APF (qui comprend l’assurance). Ensuite, c’est 0,80 cts du kilomètre. L’équipe est absolument géniale, et très à l’écoute de surcroit. N’hésitez pas à les contacter, ils pourront vous donner plein de bons conseils. Un grand merci à eux de nous avoir mis à disposition cette voiture. Et surtout, merci à eux d’exister. J’ignore comment nous aurions pu faire sans eux…

Partagez si vous aimez !

Tags: , , , , , , ,

About

Audrey voyage seule avec son fauteuil roulant depuis plusieurs années. Le blog Roulettes & sac à dos est né du constat que préparer un voyage quand on a des roulettes, ce n'est franchement pas facile ! Alors retrouvez-ici ses bons plans, ses coups de coeurs, et ses histoires d'handivoyage !

Visit Audrey's website

Rédiger un commentaire ↓

8 replies to Transport corse et fauteuil roulant : le drame

  1. Merci l’APF ! (et pas seulement parce que j’y bosse !). Et merci pour ce partage d’expérience.

  2. Yvonne Ollier

    L’APF… Mais c’est toujours sympa avec eux et ils aident à chaque fois qu’il le peuvent ! Une sacrée association dont l’éthique est portée par chacun : banavoles, élus, salariés !
    Bravo pour ce périple et bon courage pour les autres !

  3. Petit loup

    Audrey tu trouve toujours le moyen de nous surprendre et d’aller à l’endroit ou l’on t’attend le moins!
    Aller en Corse en passant par la Bretagne chapeau c’est une belle diversion.
    Pour info si tu t’intéresse à la musique traditionnelle Corse et Sarde tu vas trouver des points communs étonnants avec la musique Bretonne.
    Bon trip en l’attente du récit de tes nouvelles aventures.

    • Audrey

      Ça me fait plaisir de te lire ! :)
      Si je veux être exacte, le chemin pour aller en Corse la première fois a été : Bretagne, Bourgogne, Vosges, Bourgogne, Toulon, Corse, et ce, en moins d’une semaine ! Là, la diversion est pas mal 😉
      Je trouve qu’il y a beaucoup de points communs entre les corses et les bretons de manière générale. La musique en fait parti, c’est vrai.
      À bientôt j’espère !

  4. Josiane et lionel

    Bonsoir Audrey, c’est la “conteuse de chocolats”. J’ai suivi l’emission avec Sophie Davan et celà m’a permis de te connaître un peu plus, car lors de ta venue au labo, j’étais trop absorbée par mes invités et je regrette de n’avoir pas pu converser davantage….mais le temps est trop court et lorsque tu reviendras sur la Corse et à proximité de Peri, fait un petit signe et si celà est possible on essaiera de se voir.
    Quant à tes difficultés de déplacement….la Corse n’est pas un exemple dans le genre.
    Je pensais aux personnes désireuses de se rendre dans une église….mission impossible!
    Aucune rampe d’accès, alors le reste n’en parlons pas. Je souhaite que ton coup de gueule porte ses fruits. A bientôt. Josiane.

    • Audrey

      Bonjour Josiane,
      À chaque message que vous m’écrivez, je souris. C’est vrai que nous n’avons pas eu le temps d’échanger beaucoup lors de notre rencontre. Et je n’ai pas eu le temps de passer vous voir lors de ma deuxième venue. Mais ce n’est que partie remise ! Je rêve encore de la guimauve recouverte de chocolat…
      Les églises sont souvent difficilement accessible, c’est vrai… Tout dépend de l’architecture des régions, et des efforts fournis niveau accessibilité… Mais à bien y réfléchir, je ne me souviens pas être rentrée dans une église lors de mes vadrouilles en Corse…

  5. NOUVEL

    Bonjour Audrey,

    C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai découvert ton existence et ton blog.

    Ton voyage en Corse m’a fait pensé à une association extraordinaire dont je fait partie et qui organise en ce moment même deux séjours en Corse du sud et Corse du Nord en joelette.
    Il s’agit de HCE (Handi Cap Evasion), ce serait un bonheur pour nous si tu nous rejoignais ou simplement intervenir lors de l’AG qui a lieu à Lyon au mois de novembre chaque année. Si tu ne connais pas HCE je te conseille d’aller voir sur internet.
    Merci encore pour ta joie de vivre
    Myriam

    • Audrey

      Bonjour Myriam,
      Je te remercie pour ton message. Je ne connaissais pas HCE mais vous avez l’air de bien vous marrer ! 😉
      Pourquoi pas vous rejoindre un jour :) Au moins de novembre je serai quelque part en Asie, donc ça ne sera pas pour cette année.
      Au plaisir de te lire ! Et bonne rando à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *