Une charmante rencontre sur la colline Montjuïc à Barcelone…

Montjuïc. Lieu idéal pour prendre un bol d’air à deux pas de la ville, où l’on flâne volontiers de jardin en jardin, entres plantes exotiques et fleurs aux couleurs vives.
C’est sur cette colline et avec une histoire de plantes que le hasard a une nouvelle fois bien fait les choses. Sans trop savoir pourquoi, j’ai suivi un chemin qui menait un peu plus en hauteur. J’espérais sans doute avoir une vue grandiose sur les alentours, mais ce ne fût pas le cas. J’ai assez vite compris qu’il n’y avait pas grand chose à faire par là et je m’apprêtais à rebrousser chemin quand une voiture me dépassa et rentra dans un espace où il y avait beaucoup de plantes, comme un immense jardin. Alors je me suis approchée pour regarder et le conducteur est venu vers moi. Un homme d’une soixantaine d’années, le visage sculpté par la bonté, me parla dans un catalan qui m’était bien étranger… Il me demanda alors d’attendre, et je le vis courir dans tout le jardin. Je me disais qu’il allait peut-être chercher quelqu’un pour faire office de traducteur, ou quelque chose comme ça. Il réapparut toujours au pas de course, déracina du jardin une très belle plante avec une fleur rouge, et revint vers moi. Il m’offrit la plante. J’étais très touchée que ce vieil homme avec qui j’avais juste échangé quelques sourires et quelques mots maladroits souhaite me faire un cadeau. Et j’étais d’autant plus gênée de devoir refuser, lui expliquant par la magie des gestes que je devais reprendre l’avion et que je ne pourrai pas l’emporter… On échangea encore des mots que nous ne comprenions pas, mais ce n’était pas important, on se comprenait quand même. J’étais heureuse de cette rencontre, et lui aussi, si bien qu’en partant on s’embrassa comme deux vieux amis.

Montjuic - Barcelone

Prendre le temps, s’égarer, suivre son instinct et ses envies, toutes ces choses ont encore une fois été bénéfiques et m’ont permis de faire une très belle rencontre, aussi inattendue que touchante. J’étais frigorifiée, ma journée de vadrouille m’avait fatiguée, mais j’y suis allée. Le froid et la fatigue ont très vite été oublié face au sourire et aux yeux rieurs de ce vieux catalan!

Et pour la petite histoire, j’ai compris grâce à une pancarte en contrebas que je me trouvais dans la réserve municipale de plantes de Barcelone! Autant dire pas très touristique!

Laisser un commentaire

Aucun commentaire

Rédiger votre commentaire