Mon fauteuil roulant a été cassé dans un avion

En moyenne, au bout de combien de vols un fauteuil roulant est-il cassé lors d’un trajet en avion ? Pour ma part, il en a fallu 19. Lors des 18 vols précédents, mon fauteuil a parfois été malmené et abîmé. Rayé, les cale-pieds en vrac, le châssis touché, voir parfois démonté sans autorisation. Il en a vu de toutes les couleurs. Il en a vu du pays aussi : Espagne, Guadeloupe, Thaïlande, Vietnam… On en a fait des kilomètres ensemble. Mais voilà, lui et moi, c’est fini. Notre duo de choc a connu un vol de trop : Hong Kong – Paris.

Le déroulé des événements

Enfin, je rentrais en France ! Après 3 mois de voyage à travers la Thaïlande, le Vietnam et Hong Kong, je rentrais. J’ai parfois du mal à revenir. Une fois que j’ai trouvé mon rythme, je me sens tellement bien « ailleurs » que c’est le retour qui s’avère compliqué. Mais pas cette fois. J’avais hâte de retrouver ma famille, qui s’est agrandie en mon absence, hâte de retrouver mes amis, mon chat et toutes les choses que j’aime ici. Et puis, on ne peut pas dire que j’ai flashé sur la dernière étape de mon voyage, Hong Kong, entre autres avec mon arnaque de logement. Je voulais revenir et je voulais aussi partir.

Après 14h de vol, me voilà arrivée à l’aéroport Paris-Charles de Gaulle. Fatiguée, mais heureuse. J’attends sagement que ma valise arrive sur le tapis roulant. Mais avant même que le défilé des bagages ne commence, j’entends mon nom dans les haut-parleurs. On me demande au service réclamation des bagages. Ah, ça s’annonce mal. On m’informe alors que l’un de mes bagages est resté à Moscou, où j’avais un transfert. Est-ce que c’était ma valise qui était restée chez les Russes ou mon fauteuil roulant ? Personne ne pouvait me le dire. Il fallait retourner devant le tapis, et voir si oui ou non ma valise était de la partie. Je priais pour que ce soit elle qui se soit égarée à Moscou. Je voulais retrouver mon fauteuil roulant.

avion fauteuil roulant

Mon vœu fut exaucé. Au bout de quelques minutes, j’aperçus mon fauteuil, posé dans un coin du hall, seul. Hop ! Je fonce le retrouver ! Les cale-pieds sont complètement en vrac. Ils sont tellement relevés qu’on dirait un siège d’auscultation de gynécologue. Passons. Je les remets correctement et m’installe. Oh oh. Mon radar de « Il y a un truc qui cloche » vient de s’allumer. L’engin fait un bruit étrange, inhabituel. Je me lève et fais le tour de mon fauteuil. La découverte me fige sur place : la roue arrière droite est fracassée. Les rayons sont entièrement fêlés et fissurés. Impossible de rouler avec, d’autant plus qu’un moteur y est directement lié. La personne de l’assistance qui m’accompagne tente alors de le pousser : impossible. La roue en question ne peut plus rouler. C’est un bloc de 130kg qui se retrouve là, bloqué dans le hall de l’aéroport.

Retour à la case bureau des réclamations du service bagages. Je signale donc que c’est ma valise qui est à Moscou et que mon fauteuil lui est bien là, mais cassé. Je remplis différents documents, on m’explique des procédures. Quand j’annonce que mon fauteuil ne peut pas rouler et que je demande à ce qu’un chariot soit trouvé pour le transporter, on me répond que c’est impossible, qu’il n’y a plus personne. Il est 22H dans l’un des aéroports les plus importants de la planète et on veut donc me faire croire que personne ne peut m’aider et venir avec un chariot… ? Et je suis censée gober une telle énormité ?

Après avoir obtenu l’accord des douaniers, la personne de l’assistance me pousse à l’extérieur afin d’aller chercher mes parents. Si j’avais imaginé nos retrouvailles à l’hollywoodienne, scène au ralenti et franches accolades, c’est avec la mine déconfite que je les ai retrouvés. Et ils ne tardèrent pas à m’imiter après que je leur ai eu fait un rapide état des lieux. C’est donc ensemble que nous avons retrouvé mon cher fauteuil, toujours posé dans un coin, délaissé. La roue fracassée avait accaparé mon attention, m’empêchant de voir ce que mes parents ont de suite repéré : les dégâts ne s’arrêtaient pas là. Les cale-pieds sont complètement désaxés, tordus et rayés. Les phares sont arrachés. Au moins l’un des deux moteurs est touché. Le constat est accablant, consternant. J’en perds mes mots. Pour qu’il soit cassé à ce point là, il a dû tomber. J’imagine très bien la scène : mon premier vol ayant eu du retard, ils ont dû se dépêcher de décharger mon fauteuil d’un avion à l’autre à Moscou. Ils l’ont peut-être soulevé à la va-vite sans s’apercevoir que mon fauteuil pesait 130kg, avant qu’il ne chute. Après tout, ce n’est pas comme si c’était écrit dessus…

Une nouvelle fois, retour au bureau des réclamations du service bagages, pour informer qu’il y a bien plus de dégâts que prévu. Je dois donc envoyer un courrier en recommandé à Aeroflot, la compagnie aérienne, pour signaler l’incident et réclamer des dédommagements. Par contre, pour ce qui est de trouver une solution pour transporter mon fauteuil jusqu’à la voiture, on parle à un mur. On a beau demander et redemander, on nous répond que l’aéroport est vide. Doit-on faire un sitting ou bien dormir dans l’aéroport ? Être confrontée à un tel je-m’en-foutisme a le pouvoir de me mettre hors de moi très rapidement. Passer un coup de téléphone était donc si contraignant pour cette dame ? Nous sommes donc seuls, avec un fauteuil roulant brisé et indéplaçable dans le hall 13 du Terminal 2C de l’aéroport Paris – Charles de Gaulle.

Me vient alors l’idée de demander un coup de main aux douaniers, les mêmes qui avaient accepté que mes parents me rejoignent. Alors qu’ils sont en train de diner, trois grands bonhommes se lèvent et viennent à la rescousse. Ils portent le fauteuil et le posent en équilibre sur un chariot jusqu’à la voiture. Sans eux, je ne sais vraiment pas comment on s’en serait sortis. Et si mes parents n’étaient pas venus me chercher ? Et si j’avais prévu de rester un peu à Paris ou bien de rentrer directement chez moi ? Est-ce qu’on m’aurait laissé plantée là ?

État des lieux : je n’ai plus de fauteuil roulant

Les dommages sont tels que mon fauteuil est non seulement inutilisable mais très certainement non réparable. Ou du moins, vu la quantité de réparations à effectuer et le coût que cela va entrainer, il sera sans doute plus simple et plus avantageux d’en avoir un neuf. C’est dire si il est dans un sale état. Obtenir un nouveau fauteuil roulant est long et laborieux quand il s’agit d’un simple renouvellement, alors là… J’ai conscience que je viens à peine d’effleurer la montagne de paperasses et de démarches qui m’attend. Ça me fatigue déjà. Car en plus de batailler avec la compagnie aérienne pour qu’elle me dédommage, je dois trouver un fauteuil de remplacement rapidement. Je suis bloquée.

Je ferai des mises à jour de la suite des événements. Malheureusement, je me dis que cela pourra peut-être servir à certains d’entre vous…

11/01/2016 : Ma valise m’est rendue, 5 jours après mon retour.

12/01/2016 : Je récupère un fauteuil en location (remboursé par la sécu avec une prescription) auprès d’un revendeur.

13/01/2016 : Je reçois un courrier d’Aeroflot faisant suite à mon recommandé.
Je dois leur fournir :
-L’original des talons d’identifications de bagage
-Le reçu de mon e-billet
-Les cartes d’embarquements
-L’original de la facture de réparation détaillée de mon fauteuil ou si il est jugé irréparable, l’original du certificat délivré par le magasin spécialisé de mon choix attestant de l’impossibilité de réparer les dommages.

mars 2016 : Le devis des réparations du fauteuil s’élève à 1 200 €. Aeroflot veut bien me rembourser 200 €… Dépitée, j’abandonne la partie et commence les démarches pour obtenir un nouveau fauteuil roulant (je devais le renouveler dans les mois suivant).

Laisser un commentaire

49 commentaire(s)
  1. ellen09/01/2016

    Inadmissible nous sommes toujours pris pour des gens à part nous n'avons pas les mêmes critères que les valides qui malheureusement se ressemblent solidarité ils ne connaissent pas et pourtant ils en parlent tous courage bisous

    répondre
    1. Audrey11/01/2016

      La solidarité et l'entraide se font rares dans tous les domaines... C'est plus que dommage car si on enlève toute sensibilité à nos échanges, le monde est bien triste et sans saveurs... Dans ce cas précis, le manque de réaction de cette personne est affligeant. Alors quand en plus elle me sortait "J'aurai aimé vous aidé", j'avais envie de lui donner des claques. Mais oui, je pense aussi que les gens ne se rendent pas compte que nos roulettes nous sont précieuses...

      répondre
  2. Adeline09/01/2016

    Oh là là c'est honteux ! Je pense fort à toi et te souhaite plein de courage pour tes démarches avec Aeroflot qui s'annoncent longues. J'espère que toute cette poisse de fin de voyage, Hong-Kong inclus, va s'éloigner très vite pour faire place à du POSITIF ! Je t'embrasse fort.

    répondre
    1. Audrey11/01/2016

      Merci Adeline pour ton message. Nul doute que le positif va revenir, mais il va falloir en baver un peu avant... J'espère aussi que cette poisse va vite disparaitre ! 2016 va être longue sinon ! Je t'embrasse aussi.

      répondre
  3. Malicia09/01/2016

    Punaise, ca me tout tellement les boules pour toi de voir l'inertie dont font preuve certaines personnes devant ta situation, comme si tu n'avais qua te débrouiller avec tes propres soucis :/

    répondre
    1. Audrey11/01/2016

      Oh j'avais bien les boules aussi (et je les ai toujours). Je ne comprends pas non plus comment les gens peuvent rester placides et inactifs face à une telle situation. Surtout que je devais avoir un panneau "en plein désarroi" inscrit au dessus de la tête. C'est inhumain pour moi.

      répondre
  4. Sandrine09/01/2016

    Oh ma pauvre, quelle galère ! Je m'imagine tellement à ta place, entre l'envie de hurler, d'étrangler quelqu'un, et de pleurer comme une gamine, là, au milieu de l'aéroport.... Et si tu contactais la presse pour faire bouger les choses ? (je sais c'est con, mais je me suis toujours dit qu'un article dans la presse et quelques médiatisation plus tard, bizarrement, les gens sont bien plus efficaces) Bon courage à toi pour les prochaines semaines de procédure et de paperasse ! :(

    répondre
    1. Audrey11/01/2016

      Merci pour ton message et tes encouragements Sandrine ! Je crois que tu as très bien résumé la situation ! J'oscillais entre colère, frustration et désespoir. Un charmant retour en somme. Ton idée n'est pas bête du tout. Je vais néanmoins attendre un petit peu afin qu'ils prennent connaissance du dossier avant de remuer ciel et terre pour qu'ils se bougent. Mais s'ils ne le font pas, c'est ce qui les attend.

      répondre
  5. Rialland Elisabeth09/01/2016

    J'adore votre blog et cerise sur le gâteau : un bel article dans Ouest-France ce matin! Vos déboires me touchent beaucoup ! Bon courage! Perso j'ai 66 ans et je me ballade seule avec Gervaise ma chienne et mon vieux VW ! Et je dois dire que vous m'epatez!!Bravo !

    répondre
    1. Audrey11/01/2016

      Merci pour votre message Elisabeth, c'est adorable ! Je vous souhaite pleins de belles balades avec Gervaise ! :)

      répondre
  6. Stéphane09/01/2016

    Bonsoir Audrey, Témoignage très intéressant. Etant myopathe en fauteuil roulant électrique, j'avais l'intension de t'écrire pour te demander quelques détails quant à ton organisation pour voyager en avion. En effet, mes deux expériences en avion, sans être dramatiques (comparées à la tienne) n'ont pas été très rassurantes. En 2005, je suis partie à Madrid, en plein été, avec Easyjet. A l'occasion de ce voyage j'ai compris que ce n'est pas une bonne idée de voyager un compagnie low-cost lorsqu'on est en fauteuil, car tout doit aller très vite et le personnel met la pression pour que le planning de la compagnie soit tenu. A Paris, j'ai dû abandonner mon fauteuil roulant très longtemps avant le vol afin qu'il soit embarqué et j'ai été installé dans un petit fauteuil très inconfortable au regard de mon handicap. C'est peut-être pareil pour toi ? En revanche au retour (Madrid - Paris), j'ai pu conserver mon fauteuil roulant jusqu'à la toute dernière minute avant l'embarquement : le top ! En 2006, direction Barcelone par Air France. Cette année là, j'avais pris quelques précautions supplémentaires en entourant ma manette de commande de papier bulles et en débrayant mon fauteuil pour le mettre en manuel. A Barcelone, le papier bulles avait été arraché, mais rien de bien grave et j'ai pu récupérer rapidement ma machine. Au retour, de même, j'avais protégé la manette, et écrit un petit panneau derrière le fauteuil pour expliquer comment le débrayer (en français, espagnol et anglais !). Arrivé à Paris, j'attends patiemment puis anxieusement mon fauteuil. Un jeune homme m'annonce que le fauteuil va arriver sur le tapis roulant. J'imagine qu'il parle peut-être d'un fauteuil manuel, et je lui explique donc que j'attends un fauteuil électrique... Il persiste, le fauteuil va arriver sur le tapis... Je l'invite donc à se débrouiller pour descendre seul le fauteuil de 90kg du tapis roulant ! Après de longue minute, je vois - un abruti - pousser le fauteuil roulant électrique dans le hall... Sans l'avoir débrayé ! il le fait glisser à grand peine, sur le sol - certes lisse - de l'aérogare... Pourtant le papier bulles, de nouveau arraché, laissait voir la manette : il suffisait d'allumer ! En tout cas, merci de ton témoignage qui montre, notamment en France, que d'immenses efforts restent à faire dans l'accueil des voyageurs handicapés de la part des aérogares et des compagnies aérienne.

    répondre
    1. Audrey11/01/2016

      Bonjour Stéphane et merci d'avoir partagé tes expériences. J'ai volé quelques fois avec des compagnies aériennes low-cost en Europe. Hormis une fois où mon fauteuil a été démonté sans autorisation et que je l'ai récupéré en pièces détachées (mais fonctionnant une fois remonté), je n'ai jamais eu de problème. Et oui, on m'installe aussi dans un fauteuil roulant manuel à l'aéroport. L'attente est parfois plus longue que d'autres. Je fais également de jolies petites pancartes en plusieurs langues et avec photo pour expliquer comment mettre le fauteuil en roues libres. Très honnêtement, ça me donne plus bonne conscience qu'autre chose. Je sais pertinemment que certains n'y font absolument pas attention... Il faudrait un panneau clignotant pour que ça percute... Donc ton histoire ne m'étonne pas malheureusement. Et pour le papier bulle autour de la manette, j'en mets également, mais je l'ai toujours retrouvé intact.

      répondre
  7. Samuel09/01/2016

    Plein de courage à toi, tu as une jolie façon d'écrire, je pense que si je le faisais ça ressemblerait à un appel à la violence! ☺️ Respire un grand coup et profite de ta famille ! Je suis sûre que ton prochain fauteuil sera plus joli que l'ancien !

    répondre
    1. Audrey11/01/2016

      Merci Samuel pour ton message ! :) J'ai essayé de prendre un peu de recul avant d'écrire cet article. Ça aurait été plus cash sinon ! Que mon nouveau fauteuil soit plus joli est un bonus (tu insinues que l'ancien était moche ?! :P ) mais il faudrait surtout qu'il me corresponde bien.

      répondre
  8. Élodie10/01/2016

    Aie aie, ma pauvre ! C'est dégueulasse de retrouver son fauteuil dans un état pareil ! C'est typiquement ce qui fait que jusqu'à présent, je n'ai pas osé prendre l'avion avec mon fauteuil roulant électrique. J'ai tellement peur qu'il soit démoli pendant le transport... J'imagine complètement dans quel état d'esprit tu es. Bon courage pour toutes les démarches qui t'attendent et j'espère pour toi qu'ils vont vite te dédommager !

    répondre
    1. Audrey11/01/2016

      Merci Élodie pour ton message ! Et oui, je pense qu'on se comprend ! Le "hic" c'est que électrique ou manuel, le problème reste le même. J'ai vu des reportages où les fauteuils manuels étaient littéralement jetés en soute... La honte. Alors quelle est la solution pour que les gens comprennent à quel point notre fauteuil roulant est important pour nous ? Je l'ignore...

      répondre
  9. Camille | Voyages et compagnie10/01/2016

    Oh purée, je crois que je serais devenue hystérique à ta place ... Ce genre de "je-m-en-foutisme" énerveme au plus au point. D'autant plus que ce n'est pas qu'une valise, c'est quelque chose dont tu as besoin au quotidien. J'espère que ça s'arrangera vite pour toi, autant au niveau des réparations/du remplacement, qu'au niveau de la paperasse avec la compagnie aérienne. :/

    répondre
    1. Audrey11/01/2016

      Merci pour ton message et tes encouragement Camille. Je dois dire que j'ai haussé le ton contre la dame du bureau des réclamations. Son comportement était tellement au delà de toute logique et de toute humanité que ça donne envie de distribuer des claques.

      répondre
  10. Julien10/01/2016

    L'année 2016 commence mal ! J'ai déjà vu un fauteuil roulant plié en 2... et plus de 6 mois pour le remboursement... Bonne chance et 'heureusement' c'était pour le retour...

    répondre
    1. Audrey11/01/2016

      Oui, heureusement que c'était pour le retour... 6 mois pour le remboursement... Encourageant ! C'était avec quelle compagnie ?

      répondre
      1. Julien14/01/2016

        Je ne sais plus mais c'était une compagnie lowcost comme leur services (:

        répondre
  11. Aglae7510/01/2016

    Dur retour, c'est le moins que l'on puisse dire. La connerie humaine est sans limite hélas. Juste comme ça en attendant le renouvellement de ce fauteuil distroyé, as tu déjà pensé à voir sur Leboncoin, un fauteuil d'occaz. Et sinon à l'avenir coller dessus une étiquette rouge "heavy" comme on nous mets sur nos valises quand elles sont bien lourdes. Pour finir sur une notre plus gaie, bonne année à toi et pleins de voyages encore.

    répondre
    1. Audrey11/01/2016

      Merci pour ton message et bonne année à toi également ! Oui j'y ai pensé. Dans le cas d'un fauteuil électrique, je trouve ça un peu difficile : tu ne sais pas forcément si les batteries sont en bon état du premier coup d'oeil par exemple. Et puis sur le principe, ça m'embêterait quand même pas mal de dépenser de l'argent pour réparer leur bêtise. Je n'ai pas à payer doublement leur incompétence. Concernant l'affichage du poids, il est déjà indiqué. Peut-être pas assez lisiblement c'est vrai. Mais les compagnies aériennes le rajoutent avec l'étiquette, étiquette qu'ils regardent pour savoir où va le fauteuil donc bon...

      répondre
  12. Redard France10/01/2016

    Salut je m'appelle France et je suis suisse. Troublant non? Je suis atteinte de sclérose en plaques depuis 17 ans, je marche avec une canne et vient de recevoir mon premier fauteuil roulant. Je suis admirative de ton parcours et de tes voyages. Je pense que je n'oserais pas partir comme ça, pourtant j'aime voyager. Le voyage t'apprend tellement sur toi et les autres que je ne me vois pas arrêter. Bravo pour ton blog et j'espère que tu trouveras une solution pour le fauteuil.

    répondre
    1. Audrey11/01/2016

      Bonjour France de Suisse :) Merci pour ton message. Les choses viennent au fur et à mesure et s'adaptent avec le temps. Si voyager te tient à coeur, je suis certaine que tu trouveras la manière de voir du pays qui te convient.

      répondre
  13. Mitchka11/01/2016

    Je suis vraiment désolée pour toi, j'espère sincèrement que les choses vont s'arranger rapidement... c'est quand même dingue que ton fauteuil soit arrivé comme ça ... ils ont dû le jeter de l'avion pour qu'il arrive dans cet état là. C'est vraiment n'importe quoi... et puis personne pour t'aider à 22h à CDG ça aussi, c'est fou... bref, je te souhaite un bon retour parmi nous et un nouveau fauteuil très vite !

    répondre
    1. Audrey11/01/2016

      Merci pour ton message Mitchka. On est d'accord, ça tourne à la mauvaise blague. Une chose est sûre : on n'a pas été tendre avec mon fauteuil... Quant à l'arrivée à Paris, elle n'était pas tendre non plus. Merci pour ton soutien en tout cas !

      répondre
  14. Léon17/01/2016

    Bonjour Audrey ! Tout d'abord bravo pour ton blog. Je suis arrivé ici totalement par hasard. Et j'ai de suite accroché, hélas pour toi, sur les déboires dont tu parles. Je tiens à préciser que je ne souffre d'aucun handicap physique, donc je ne peux qu'imaginer les choses qui te sont arrivées. Malheureusement il est vrai, qu'on soit valide ou non, il y a énormément d'incompétence et de mauvaise volonté dans le service public. Ça n'est pas nouveau. Et plus on se dirige vers les formules low-cost en tout genre, pire cela peut devenir ! A chacun ses expériences. Quoiqu'il en soit, je reste ADMIRATIF devant ton audace et ton courage lors de tes nombreux voyages. Tes quelques lignes colériques sont une magistrale leçon d'empathie et d'humanité. Je te dis BRAVO, continue de profiter pleinement de la vie comme tu nous le montres si bien, en tout cas moi, ça m'a fait (re)penser que je ne vivais plus depuis trop longtemps. Merci. Message passé.

    répondre
    1. Audrey18/01/2016

      Bonjour Léon, Je tiens à te remercier pour ton message. Si me lire t'a touché, sache que c'est réciproque. Bonne continuation à toi et au plaisir de te lire.

      répondre
  15. revel estelle20/01/2016

    Salut Audrey la roulette, Pour ma part, j ai la chance de ne pas avoir besoin d'un fauteuil pour me déplacer (parfois d une canne mais pour le coup beaucoup plus simple à gérer pour le transport). J'ai travaillé 10 ans dans les assurances, alors si tu veux un coup de main hésite pas. Par curiosité, t obligent ils à prendre une assurance "bagage" particulière. Hésite pas, si je peux t aider, ça sera avec plaisir! Hésite pas à me contacter direstement sur mon mail. Mais hélas je ne peux que te confirmer que cela sera long...très long pour un dédommagement Bon courage à toi!

    répondre
    1. Audrey21/01/2016

      Bonjour Estelle et merci pour ton message ! Je te remercie aussi de me proposer ton aide. J'ai plusieurs questions liées à l'assurance. Je vais te faire un petit email. À bientôt !

      répondre
      1. revel estelle22/01/2016

        pas de souci avec plaisir. Je viens de verifier ma boite mais rien hésite pas!

        répondre
  16. Martin21/01/2016

    Je trouve ca dingue... Et comment ca doit etre la galere pour en avoir un autre :O et en attendant surtout ? Bon courage en tout cas. J espere connaitre l issue de tout ca... A bientot !

    répondre
    1. Audrey21/01/2016

      Oh oui, ça promet d'être galère ! J'ai un fauteuil de prêt en attendant, heureusement. Bien sûr, je l'ai de ma propre initiative. Ce n'est pas la compagnie qui s'en est souciée... À bientôt,

      répondre
  17. Corinne24/01/2016

    Bonjour miss, J'ai expérimenté cette annee deux voyages en Asie avec mon fauteuil et mon adorable mari, et je peux dire que les cies aériennes des émirats sont odieuses, les cies asiatiques bien meilleures ! J'avoue que ton parcours ´m étape car tu es SEULE ! C'est déjà complique quand on ne marche pas , mais se retrouver seule à affronter toutes les embûches , chapeau bas. En Chine les déplacements sont moins difficiles qu'au Vietnam ou beaucoup de choses se jouent à meme le trottoir, mais la barrière de la langue c'est quelque chose en Chine ! Ai rencontre 3 chinois en 15 jours parlant l'anglais, dans une ville de 9 millions d'habitants ! J'ai une sclerose en plaques depuis 28 ans et je n'ai jamais voulu arrêter de voyager, la canne d'abord puis le fauteuil quand c'est devenu trop compliqué . Je te souhaite le meilleur et de beaux voyages et encore une fois bravo.

    répondre
    1. Audrey23/02/2016

      Merci Corinne pour ton message ! J'aime toujours autant lire les histoires d'autres handivoyageurs ! Tu étais dans quelle ville en Chine ? Je suis plus mitigée que toi concernant les compagnies aériennes asiatiques. Elles ont été nombreuses à me refuser à cause de mon fauteuil électrique. C'était une prise de tête monstrueuse de trouver qui voudrait bien me transporter. En tout cas, je te souhaite de continuer à voyager ! Quelle est la prochaine destination ?

      répondre
  18. Milla08/02/2016

    Quelle histoire... quand je pense que je m'étais énervée à Paris il y a quelques années car ma roue de valise était cassée (donc la valise inutilisable) c'était du pipi de chat en comparaison de sa! et si sa t'était arrivé dans l'autre sens, à l'étranger ? sans personne pour aider ? la sa craint...bon courage pour la suite en tout cas!

    répondre
    1. Audrey23/02/2016

      Merci pour tes encouragements ! L'affaire n'est toujours pas résolue... Et j'en ai bien conscience : ça me serait arrivé en sens inverse, je ne sais pas comment je m'en serai sortie... Bon voyage à toi ! Et tu as raisons, grogne quand tes affaires sont abimées ;)

      répondre
  19. Texier27/03/2016

    Bonsoir Je dois prendre l'avion en juin pour me rendre aux USA avec ma fille de 3 ans. J'hésite à prendre le fauteuil. Nous allons pour la faire opérer donc le fauteuil serait un plus post op pour qu'elle soit bien droite et bien installée mais l'avion me fait peur. Son fauteuil coûte 6400€ avec l'assise et je ne peux pas permettre qu'il soit abîmé. Sinon jai l'option poussette canne qui passe en bagage à main car elle est homologuée J'aimerais beaucoup avoir vos avis car vous avez plus l'habitude que moi !!! - fauteuil direct en soute - fauteuil jusqu'à la porte d'embarquement avec l'assistance - QUE la poussette et je laisse la fauteuil chez nous ? Merci beaucoup de vos réponses Gaelle

    répondre
    1. Audrey28/03/2016

      Bonjour Gaelle, C'est compliqué de répondre à cette question et de peser le pour et le contre... Si vous ne voulez pas courir le risque d'abimer le fauteuil, le plus sécuritaire est de le laisser chez vous. Mais si le fait de ne pas avoir le fauteuil joue sur la santé de votre fille après l'opération, dans ce cas il faut avoir un fauteuil. L'avis de votre médecin est primordial à ce sujet. Si la santé et le bien être de votre fille ne sont pas en jeux, je vous dirais de prendre la poussette. Bon courage !

      répondre
  20. monnalie02/06/2016

    salut audrey !! comme je comprend ton désarroi !! moi c'est dès le premier voyage que mon fauteuil a décidé d'apprendre à voler... malheureusement, comme tout fauteuil digne de ce nom, il s'est lamentablement écrasé sur le sol, du haut d'un 747...déjà que c'est mon époux qui m'a porté pour descendre la passerelle, telle une jeune mariée... bon, ok, ensuite il m'a déposée comme un sac sur les marches car mon fauteuil était en vrac, complètement tordu... mais pour le personnel il était nickel... ben voyons ! une roue arrière ne touchait plus le sol, le chassis était vrillé et on ne pouvait pas le plier... nous avons pu le redressé un peu, mais j'ai quand même passé mes trois semaines de vacances (c'tait à l'arrivée sur l’île de Saint Martin) sur un fauteuil tordu... pas cool. sans compter les déboires pour se faire rembourser les réparations, ou bien le fauteuil si ce n'était pas possible...mais : j'ai un fauteuil manuel léger... et le montant du remboursement est calculé sur le poids, alors que plus un fauteuil actif est léger, et plus il est cher !autant dire que ce qu'ils proposaient comme dédommagement ne couvvrait même pas la moité des réparations. lorsque nous avions pris les billets, nous avons demandé à air france si nous devions prendre une assurance pour le fauteuil... réponse : "mais non, ne vous inquiétez pas, nous avons l'habitude ! le mois dernier, nous avons fait partir toute une équipe de basket en fauteuil sur ce trajet... il n'y a eu aucun problème !" quelle chance pour eux...

    répondre
    1. Audrey09/07/2016

      Hello et merci pour ton témoignage ! Quelle histoire ! Et quelle honte aussi ! Surtout qu'Air France a des cartons spécifiques pour emballer/protéger fauteuil manuel et poussette au check-in... Et je suis tout à fait d'accord avec toi que le remboursement au poids est juste complètement idiot... De mon côté, j'avoue, j'ai un peu baissé les bras face à leur stupidité...

      répondre
  21. monnalie02/06/2016

    la suite... j'ai envoyé trop vite ! j'ai pu enfin avoir le remboursement intégral des réparations de mon fauteuil, mais grâce à l'intervention d'un avocat... qui leur a fait miroiter un possible procès s'ils restaient sur leur position. et ca a marché... en plus relativement vite. c'est peut être une idée pour accélérer ton dossier ? et en effet, le coup de l'article de presse n'est pas bête... en tout cas, bon courage... ne baisse pas les bras !

    répondre
  22. Justine21/08/2016

    Quelle aventure :( C'est incroyable le peu/ manque de réaction des gens parfois. Moi mon fauteuil a été cassé dans un train entre Lyon et Barcelone. Il n'y avait plus de place pour fauteuil disponible m'a-t-on dit alors j'étais dans un siège normal et quand mon amie a demandé où elle pouvait mettre mon fauteuil plié, on lui a dit qu'il n'y avait aucun endroit. Mon fauteuil a été couché sur les étagères où on met les valises et des grosses valises ont été mises dessus. Résultat : j'ai perdu ma roue arrivée à Barcelone mais la compagnie de train estime qu'elle n'a rien à voir là-dedans, qu'ils font ce qu'ils peuvent. Au retour, avec mon fauteuil cassé, il y avait 2 fauteuils roulants, pour lesquels ils avaient réservé le même siège ... pratique ...

    répondre
    1. Audrey03/09/2016

      C'est dingue ton histoire... Tu avais réservé via Accès Plus ? Comment as-tu fais à Barcelone ?

      répondre
  23. Laura11/01/2017

    Bon courage à toi, j'espère que tu auras gain de cause et que tu recevras le remboursement qui t'ait dû. Mais vu ta passion du voyage je ne doute pas que cette mésaventures sera bientôt un lointain souvenir et que tu pourras repartir sur les chemins du monde.

    répondre
    1. Audrey04/02/2017

      Salut Laura :) Oh non, l'incident ne m'a pas arrêté mais ça refroidit un peu quand même, surtout quand on doit faire face à des idiots de premier choix. Non, je n'ai pas eu gain de cause, et je ne cherche plus à l'avoir... J'ai préféré dépenser mon énergie ailleurs. 1 an après la casse, je n'ai pas encore récupéré mon nouveau fauteuil, mais c'est pour bientôt ! Ouf !

      répondre
  24. GEELEN11/01/2017

    Salut Audrey, Je suis atterrée en lisant ton article... Tu crois qu'il y a moyen de faire un crowdfunding genre kiss-kiss bank pour t'en procurer un nouveau? Je suis utilisatrice de fauteuil roulant aussi (un p'tit manuel) et ça me scie qu'on ne puisse pas remplacer cet engin dont manifestement tu as besoin pour la vie de tous les jours sans que ce soit le parcours du combattant administratif! C'est quand même pas une paire de rollers! J'espère que tu auras vite une solution...

    répondre
    1. Audrey09/02/2017

      Merci pour ton message ! Mon fauteuil devant être renouvelé quelques mois plus tard, j'ai pu accélérer le processus pour en avoir un nouveau. Il devrait bientôt arriver ! Merci en tout cas pour ta proposition ! <3

      répondre

Rédiger votre commentaire