Handi mode d’emploi : Corsica Ferries

Pour aller en Corse, il n’y a pas moult possibilités : par la mer ou par les airs. Pour cette première découverte de l’île, j’ai opté pour la première solution, avec Corsica Ferries.
Voici un petit mode d’emploi pour les voyageurs à roulettes !

Corsica Ferries

Étape n°1 : la réservation

Pour commencer, il faut sélectionner votre ville de départ (Toulon pour moi) et d’arrivée (Ajaccio), ainsi que les dates de votre voyage. Jusque là tout va bien. Ensuite vous devez renseigner le nombre de voyageurs, si vous embarquez avec une voiture, si vous souhaitez une cabine… C’est ici que vous pouvez choisir une cabine adaptée au fauteuil roulant. Et attention aux petits coquins qui voudraient s’en octroyer une sans raison. On vous a à l’oeil.

Corsica Ferries handicap

Au moment de confirmer votre billet, vous pouvez cocher la case « Assistance requise » pour que l’on vous aide à embarquer et débarquer. Car, non, vous ne pouvez pas embarquer avec un fauteuil roulant sans aide.

Étape n°2 : l’embarquement

Corsica Ferries

Si vous avez une voiture, on s’occupera de vous en priorité (mettre les warnings pour vous signaler). Si vous venez en roulettes, suivez le mouvement. Une personne sera prévenue pour vous aider à monter à bord. Et là il y a deux options. Soit on vous fait passer par une drôle de plateforme qui « survole » l’escalier, soit vous passez par le garage. À l’aller, je suis passée par « la plateforme volante ». Le problème, c’est que personne ne savait trop comment ça marchait. Alors ça s’agite en italien autour de moi. On me fait avancer et reculer de quelques centimètres, au cas où ça change quelque chose. Petit moment de solitude. Les copains grimpent les escaliers à côté, et me lancent des regards compatissants. Je commence à trouver le temps long. Je me penche plus en détail sur la question de « comment actionner ce maudit engin ? ». Moi aussi je veux monter à bord ! Et là, je vois un bouton « UP/DOWN », que je désigne aux techniciens italiens. Bingo ! Ça fonctionne !
Petit conseil : passez par le garage.

Étape n°3 : Bienvenue à bord !

Une fois à l’intérieur, ça roule sans problème, excepté qu’il est impossible d’aller dehors, faute de rampe d’accès… Dommage. Il faut traverser les salons et les restaurants pour atteindre le coin nuit.

Corsica Ferries chambre pmrLa chambre accessible est assez spacieuse pour circuler avec un fauteuil roulant. La salle de bain est également équipée. Il y a des rampes d’appui partout. Tout va bien, aucune mauvaise surprise.

Corsica Ferries salle de bain pmr

Étape n°4 : Arrivée à bon port

Au petit matin, une voix résonnera dans les hauts parleurs pour vous réveiller. Au moins comme ça, il n’y a aucun risque pour que les gros dormeurs repartent direct sur le continent. Il est possible de petit-déjeuner sur le ferry, et si vous le payez au moment de votre réservation sur internet, les tarifs seront réduits.
Pour rejoindre la sortie, je vous conseille de descendre avec l’un des employés du ferry (reconnaissable à l’uniforme jaune ou blanc) qui s’occupera de vous. La première fois, j’ai pris l’ascenseur seule jusqu’au garage, et j’ai attendu un bon moment (dans les gaz d’échappement) que quelqu’un me voie et m’installe la rampe pour sortir. Autant s’éviter ce petit désagrément.

Corsica Ferries

Conclusion

Circuler à bord ne pose globalement pas de souci, et la cabine accessible en fauteuil roulant l’est vraiment. Embarquer et débarquer est un peu plus contraignant, car on ne peut le faire sans accompagnement.

Remerciements à #WeAreTravel15 et à Corsica Ferries.
Les opinions et choix éditoriaux de cet article me sont propres.

Laisser un commentaire

4 commentaire(s)
  1. Abassi16/08/2015

    Bonjour j'aurais aimé savoir si ce que vous évoquez en accessibilité pendant vos voyages,est aussi valable pour les gros fauteuils électrique qui sont lourds(200kilos)et pour les personnes tétraplégiques?Merci

    répondre
    1. Audrey18/08/2015

      Bonjour, N'étant pas dans cette situation, je vais essayer de répondre au mieux à vos questions. Concernant le poids du fauteuil, je ne vois qu'une seule situation où cela aurait posé problème : pour prendre les bus Greyhound aux Etats-Unis. En effet, les élévateurs des bus ont une certaine limite de poids. Mais par exemple pour Corsica Ferries, si la "plateforme survolant les escaliers" n'était pas assez puissante, il y aurait toujours les ascenseurs classiques. Concernant le handicap, n'étant là aussi pas dans cette situation, je ne voudrais pas dire n'importe quoi. Néanmoins, j'imagine qu'en s'organisant bien et en prenant en compte tous les paramètres indispensables, cela reste, à mon sens, possible.

      répondre
  2. Millet06/03/2016

    bonjour je m’appelle Michel je voudrait allez en corse mai je suis en fauteuil roulant comment faire

    répondre
    1. Audrey21/03/2016

      Bonjour Michel :) Vous êtes sur le bon article si vous souhaitez aller en Corse en ferry ! Sinon, il est toujours possible de prendre l'avion.

      répondre

Rédiger votre commentaire