Elephant Nature Park : une journée dans un refuge d’éléphants

Être en contact avec les éléphants était inscrit sur ma liste de choses à vivre au moins une fois dans ma vie. Ce voyage en Thaïlande semblait être l’occasion idéale de le faire, mais pas dans n’importe quelles conditions. Je suis fortement opposée à la maltraitance envers les animaux. Il était donc impensable que j’aille dans l’un de ces centres à touristes où on leur grimpe sur le dos au détriment de leur santé physique et psychique. Vous pourrez me dire ce que vous voulez, je campe sur mes positions. À celles et ceux qui ignorent comment on les traite, demandez à Google et sortez les Kleenex.

Elephant Nature Park

Mon choix s’est porté vers une référence dans la protection des éléphants : Elephant Nature Park. Situé à 1h30 au nord de Chiang Mai, ce centre est un havre de paix pour les animaux : chats, chiens, buffles, éléphants sont recueillis, soignés et chouchoutés.
elephant nature park fauteuil roulant

Déroulé d’une journée au refuge

  • Depuis Chiang Mai, un minibus viendra vous chercher à votre hôtel vers 8h-8h30.
  • Durant le trajet, votre guide répondra à vos questions et vous diffusera un film sur le parc. Vous en apprendrez plus sur son histoire et on vous indiquera quel comportement adopter avec les éléphants.
  • Arrivée au refuge. Café et thé sont mis à disposition.
  • Première activité : nourrir les éléphants ! Installés sur la plateforme, vous pourrez donner des fruits aux éléphants gloutons ! Mieux vaut rester derrière la ligne rouge pour ne pas se prendre un coup de trompe d’un éléphant pressé ! Vous le sentirez lorsqu’ils prendront un fruit dans votre main : ils ont de la force !
  • Deuxième activité : une petite balade à l’intérieur du parc à la rencontre des éléphants. Le terrain étant caillouteux-herbeux, j’ai laissé mon fauteuil à la plateforme et on m’a installée dans une voiturette. L’initiative est bonne parce que j’ai pu entrer à l’intérieur du parc. L’inconvénient c’est que du coup j’étais un peu éloignée du reste du groupe et je n’entendais pas toujours les explications du guide à cause du bruit du moteur.
  • À table ! Un grand buffet végétarien sera dressé le midi. Dur de faire son choix tellement il y avait de plats !
  • Troisième activité : bain avec les éléphants. Je n’ai malheureusement pas pu y participer, car ils ont jugé ça trop dangereux. Les éléphants étant en liberté, on m’a expliqué qu’il pouvait y avoir des mouvements de groupe, un éléphanteau un peu fou-fou, voire une bagarre. Bref, il vaut mieux pouvoir réagir vite. Un adorable couple de Français était prêt à me prendre sous leurs ailes, mais ça n’a pas suffit à convaincre… La déception reste minime car cela n’a vraiment pas duré longtemps.
  • Quatrième et dernière activité : observation des éléphants depuis le sky walk (plateforme en hauteur). C’est d’ailleurs là que je m’étais installée pour observer la baignade. On peut regarder et photographier les éléphants qui se promènent dans le parc, mangent, s’éclaboussent de boue…
  • Départ du parc vers 15h30-16h.
elephant nature park fauteuil roulant elephant nature park fauteuil roulant elephant nature park fauteuil roulant elephant nature park fauteuil roulant elephant nature park fauteuil roulant elephant nature park fauteuil roulant

Parc à touristes vs refuge : vous hésitez encore ?

Si vous répondez par l’affirmative à cette simple question, laissez moi vous conter une histoire, celle de Lucky. (Âme sensible s’abstenir.)

Cette éléphante a 25 ans, comme moi. Voilà plusieurs années qu’elle a été rachetée par le refuge. Car oui, les tortionnaires d’éléphants ne lâchent pas facilement leur gagne-pain. Le refuge parcourt parfois des milliers de kilomètres pour secourir des éléphants et paie le prix fort pour pouvoir les emmener. Comme Lucky. Lucky est devenue aveugle à cause des flashs d’appareil photo. Ça calme, non ? Malgré son handicap, Lucky continuait de travailler sans relâche, malmenée par son propriétaire. Et puis un jour, Lucky accoucha. Sauf qu’à ce moment là, elle travaillait en haut d’une colline. Elle fut incapable de venir en aide à son petit, qui dégringola de la colline, et mourut. Le propriétaire de l’éléphante n’en avait que faire, et il la remit aussitôt au travail…

Depuis son arrivée à Elephant Nature Park, Lucky est dorlotée. Elle a été soignée et maintenant elle a un accompagnateur, un guide, rien que pour elle. Il lui parle et elle suit le son de sa voix. Il la rassure, lui donne à manger et la câline. Il y a un vrai lien de complicité entre ces deux là. Contrairement au mahout (ou cornac) utilisant un hook, ici il n’y a pas besoin d’utiliser la force. Être témoin des échanges de cet étonnant duo est très émouvant.
elephant nature park fauteuil roulant
elephant nature park fauteuil roulantL’histoire de Lucky n’est malheureusement pas unique. D’autres éléphants sont aveugles dans le parc. Certains ont encore des traces de chaînes autour de leur pied. Sans oublier ceux qui ont eu des os brisés quand on leur montait dessus.

Alors dites-moi, vous voulez vraiment prendre part à toutes ces atrocités ? Ou bien souhaitez vous être en contact avec des éléphants de manière saine, en sachant qu’on s’occupera bien d’eux, et que l’argent de votre ticket servira à faire perdurer les actions du refuge ?
elephant nature park fauteuil roulant

L’accessibilité en fauteuil roulant à Elephant Nature Park

Reprenons depuis le début. Afin d’être certaine que mes roulettes et moi pouvions vivre cette journée au refuge, je suis allée poser la (les) question(s) au bureau principal d’Elephant Nature Park, à Chiang Mai. Bureau accessible en fauteuil roulant, une fois que l’on a enlevé du chemin les scooters gênants. L’accueil est très sympa et il y a d’adorables petits chiens partout (le ton est donné). On m’a expliqué ce que je pourrais faire ou non. On a bien pris en compte la question du transport de mon fauteuil. J’ai payé mes 2 500 baths (65 euros) et voilà.


Les minibus ne sont pas adaptés. Un siège avait été replié à l’arrière pour faire un peu de place. Après quelques tentatives infructueuses, mon fauteuil est rentré, mais de justesse. En toute honnêteté, un phare avant a été fracassé dans la bataille, mais bon, il ne fonctionnait déjà plus. Sans regret. Pour rappel, mon fauteuil mesure 63cm de largeur et 86 cm de longueur.

La plateforme principale (où on nourrit les éléphants, où on déjeune, et où se situe la la boutique) est accessible en fauteuil sans problème, une fois que cette rampe d’accès, assez raide, est passée.
elephant nature park fauteuil roulantPour aller sur le sky walk observer les éléphants, il faut traverser les toilettes et rejoindre cette rampe d’accès, elle aussi assez raide (ça doit être à la mode en Thaïlande). Une fois dessus, pas de soucis pour circuler.
elephant nature park fauteuil roulant
elephant nature park fauteuil roulantConcernant les toilettes, il n’y en a pas d’adaptées… Certains sont de plain-pied mais la porte s’ouvre vers l’intérieur… Alors à moins de se faufiler dans un coin et que quelqu’un ferme derrière vous…ça risque d’être compliqué, et dans tous les cas, il n’y a pas de barres d’appuis. C’est idiot, je sais.

Petite conclusion

Je ne regrette en rien cette journée passée au sein d’Elephant Nature Park. Être en contact avec des éléphants est un privilège. Si vous aussi vous concrétisez ce rêve, j’espère réellement que vous le ferez de manière responsable, en ayant à coeur le bien-être de ces animaux fascinants.

Laisser un commentaire

14 commentaire(s)
  1. virginie25/12/2015

    Merci Audrey pour cet article. Il existe beaucoup de parcs à touriste dans le monde mais très peu priorise le bien être de l'animal. Là le message est clair et on ne peut qu'être touchée par l'histoire de Lucky. Bonne route ! Au plaisir de te lire et découvrir tes aventures. Virginie

    répondre
    1. Audrey27/12/2015

      Merci pour ton message Virginie. Ça me semblait en effet important de mettre en avant une aussi belle initiative. Comme tu le soulignes, ce n'est pas si courant malheureusement... Si tu as un jour l'occasion d'y aller, n'hésites pas ! Bon voyage à toi.

      répondre
  2. Lucie A.05/01/2016

    Génial! Et il n'y avait pas trop de monde en même temps?

    répondre
    1. Audrey09/01/2016

      Un peu si. On était une dizaine par groupe, chacun avec un guide. Et il y avait un certain nombre de groupes... Une dizaine je dirais. Mais a pars pour le moment du déjeuner où tout le monde est rassemblé, ça ne se sent pas vraiment. C'est tellement grand qu'on ne se marche pas dessus.

      répondre
  3. Le monde au menu05/01/2016

    Cool ça, je mets tout de suite dans ma liste des choses à faire. J'ai toujours énormément de mal à trouver ce genre d'endroit. Souvent comme tu dis il y a des parcs dit "touristique" et par un soucis d'éthique, j'y fais souvent l'impasse. La Thaïlande n'a pas eu bonne presse sur le traitement des animaux, surtout pour des félins ...

    répondre
    1. Audrey09/01/2016

      C'est vrai qu'entre les éléphants torturés et les tigres drogués, il faut être vigilant si on ne veut pas faire n'importe quoi... En tout cas, je te recommande de passer à Elephant Nature Park ! :)

      répondre
  4. Marine06/11/2016

    Bonjour merci pour cet article qui est formidable. Je me suis rendue sur leur site et ils proposent plusieurs formules que je ne comprend pas forcement.. vous aviez pris quelle formule pour pouvoir aller dans la rivière avec eux? Merci d avance

    répondre
    1. Audrey19/11/2016

      Bonjour Marine, J'avais pris la formule "Elephant Nature Park - Single Day Visit". Par contre si vous avez des problèmes de mobilité, vous ne serez pas autorisé à vous baigner avec eux. Ils peuvent avoir des mouvements imprévisibles. J'ai pris les photos depuis une passerelle en hauteur. Je vous souhaite une bonne visite en tout cas. :)

      répondre
  5. joelle01/01/2017

    Merci Audrey pour ce super reportage Elwephant Nature Park. Synchronicité touchante, chez moi pleins d'éléphants!!!! Je me suis aussi promis de passer du temps avec eux. hiver prochain? Puissance et délicatesse m'allume !!!!

    répondre
    1. Audrey04/02/2017

      Pleins d'éléphants chez toi ?! :) Bonne rencontre éléphantesque !

      répondre
  6. Joelle Duval29/09/2017

    Merci Audrey, Touchant et inspirant. Je suis aussi en petite chaise roulante manuelle et 1 électrique. Je prends aussi contact avec Francis Collier du Ganeshapark. Je tiens debout et je peux marcher un peu au bras de quelqu'un... Mais j'ai besoin de rester 2 à 3 mois en ces terres bienfaisantes. J'ai vu le message d'une autre Joelle qui projette venir cet hiver 1017 avant ce janvier 2018. Merci si tu a des pistes et contacts. Je suis Française et vis au Québec depuis 30 ans. De tout coeur merci pour ton superbe reportage, Joelle

    répondre
    1. Audrey29/11/2017

      Merci Joelle pour ton message. Je ne connais pas du tout Ganeshapark... Je suis restée 3 mois en Asie (Thailande, Vietnam et Hong-Kong). Tu fais bien de prendre du temps... Alors je te souhaite un beau voyage en ces terres pas toujours accessibles mais ô combien ravissantes.

      répondre
  7. falek30/10/2017

    bonjour et merci pour cet article c'est formidable c'est exactement ce que je cherche pour mon séjour en novembre 2017 et la je tiens enfin le but de ce voyage mille merci pour vos histoires et j'ose espérés que les touristes y seront sensibles.

    répondre
    1. Audrey29/11/2017

      Merci pour ce message ! Et bon voyage :)

      répondre

Rédiger votre commentaire