Roulettes et Sac  dos, une globe-trotteuse en fauteuil roulant

Krabi, je reviendrai4

En montant dans le minibus m’emportant vers Koh Lanta, j’ai eu un petit pincement au coeur. Celui qui me fait dire que je serais bien restée encore un peu. J’ai passé quatre petites journées à Krabi : deux jours à Krabi town et deux jours à Ao Nang. J’ai l’impression d’avoir à peine effleuré cette partie de le Thaïlande… Alors ça me parait être une évidence : je reviendrai.

Promenade au fil de l’eau à Krabi town

Comme à mon habitude, je suis partie découvrir ce nouveau lieu “le nez au vent”, là où mes roues auraient décidé de me porter. Et c’est tout naturellement que la balade s’est fixée un objectif : se rapprocher de l’eau. Pas si facile que ça de trouver un plan incliné pour monter sur le trottoir. Ce fut le cas vers l’embarquadère, près d’un point “tourist information”. À partir de ce moment là, pas de souci pour rouler. J’ai pu longer ce bras de mer, regarder le ballet des bateaux, échanger quelques mots et beaucoup de sourires avec des pêcheurs. L’eau me relaxe instantanément. Ce fut le cas ici.

Krabi fauteuil roulant

krabi fauteuil roulant

krabi fauteuil roulant

Restaurant dans la mangrove

Le hasard m’a emmenée à l’Aree Seafood, et il a bien fait ! Le cadre est enchanteur. Manger dans la mangrove n’est pas commun et je me suis régalée de la vue. Ce restaurant propose uniquement des fruits de mer. J’ai payé 60 baths (moins de 2 euros) la petite portion de riz-crevettes.

Il y a un plan incliné pour accéder au restaurant en fauteuil. Par contre les tables sont assez basses et il est donc compliqué de passer les jambes en dessous. Et oubliez les toilettes, inaccessibles.

Krabi fauteuil roulant

Krabi fauteuil roulant

Krabi fauteuil roulant

Au cœur de Krabi

Avantage non négligeable, Krabi town étant construite au bord de l’eau, vous pouvez conjuguer promenade au fil de l’eau et au coeur de la ville comme bon vous semble ! J’ai aimé flâner dans cette ville. C’est calme et paisible, loin de l’agitation de Bangkok, ou même de Chiang Mai. Ici on prend vraiment le temps de vivre j’ai l’impression. Les gens sont encore plus souriants qu’à l’accoutumé. D’ailleurs, un nombre incroyable de personnes se sont retournées sur moi, avec un énorme sourire, ou encore le pouce levé pour m’encourager. Les enfants me faisaient de grands signes de la main en m’apercevant. D’autres interpellaient leurs amis et collègues pour qu’ils me voient avec mon engin à roulettes. Comme je vous l’expliquais dans cet article, il n’y a rien de gênant dans ces drôles de comportements tant c’est doux et bienveillant.

D’un point de vue pratique, il faut là encore souvent rouler sur la route avec un fauteuil roulant. Parfois il y a un plan incliné, souvent prévu pour les scooters, et donc pas très large. Le traffic est tout de même moins intense qu’à Bangkok par exemple, et donc moins dangereux.

Krabi fauteuil roulant

Krabi fauteuil roulant

krabi fauteuil roulant

Andaman art museum

Amoureux de l’art contemporain, bienvenue ! Ici vous retrouverez les oeuvres d’artistes thaïlandais mais également d’artistes internationaux. La majorité de ces oeuvres sont des peintures. J’ai eu le plaisir d’assister au vernissage d’une nouvelle exposition réalisée après un workshop sur la ville de Krabi. Il y avait notamment de somptueuses aquarelles des paysages des alentours. Pour info, un autre musée se trouve juste à côté, sur la thématique des bijoux, mais il était fermé lors de ma visite.

Le musée Andaman est accessible en fauteuil roulant : rampe d’accès (un peu glissante) et ascenseur. Il y a même des toilettes accessibles, mais avec une barre d’appui fixe, comme souvent en Thaïlande. Le transfert doit donc se faire de face.
Krabi fauteuil roulant

Krabi fauteuil roulant

Petite conclusion

Krabi town (et Ao Nang) est l’un de mes endroits préférés de Thaïlande. Sans doute parce que c’est une ville en bord de mer, ce qui a pour conséquence de me faire craquer instantanément. C’est une ville beaucoup plus verte que ne peut l’être Chiang Mai, où j’ai passé plus d’un mois. J’étais en mal de nature. Maintenant, ça va mieux. Son calme et la chaleur de ses habitants m’ont également séduite. Bref, je veux y retourner !

Partagez si vous aimez !

Tags: , , , ,

About

Audrey voyage seule avec son fauteuil roulant depuis plusieurs années. Le blog Roulettes & sac à dos est né du constat que préparer un voyage quand on a des roulettes, ce n'est franchement pas facile ! Alors retrouvez-ici ses bons plans, ses coups de coeurs, et ses histoires d'handivoyage !

Visit Audrey's website

Rédiger un commentaire ↓

4 replies to Krabi, je reviendrai

  1. martine talbot

    Merci de publier vos récits. Très intéressant. Je suis paraplégique et je voyage avec mon mari aussi paraplégique. Présentement nous prévoyons pour janvier février et mars nous rendre en Thaïlande, Vietnam et tout ce coin ou les températures sont entre 20 et 28 degré. Je prend bien note de vos commentaires pour des séjours relaxes au bord de la mer et de petites excursions dans les villes plus touristiques.. Encore une fois merci Martine. L’an passé nous sommes allés en Sicile Venise Rome et la Grèce C’était très bien excepté peut être la Grèce. Ca nous aurait pris un fauteuil motorisé. Bonne soirée et au plaisirs de vous relire

    • Audrey

      Bonjour Martine et merci pour votre message.
      Voyager à deux fauteuils, j’imagine que vous devez rencontrer des bonnes galères par moments, ne serait-ce que pour l’hébergement et le transport. Vous n’avez jamais été trop bloqués ?
      Mon voyage en Thaïlande et au Vietnam était génial. Et c’est vrai que c’est agréable de passer l’hiver au chaud !
      Une raison particulière pour ne pas avoir aimé la Grèce ? Trop de longues distances ?

  2. Martine Talbot

    Bonjour Audrey.

    A krabi Où as tu loger. Je me cherche un hébergement pas trop cher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *